Voyager à l’extérieur du Canada

Version LSQ de ce chapitre
 

Nos conseils vous aideront également à planifier vos voyages à l’extérieur du pays. Toutefois, n’oubliez pas que les normes et les règles canadiennes ne s’appliquent généralement pas dans d’autres pays (même si l’OTC a parfois appliqué les normes et règles canadiennes à des transporteurs aériens menant leurs activités à l’extérieur du Canada). À certains endroits, les transports sont très accessibles, tandis qu’à d’autres, ils ne le sont pas.

Aide-mémoire : Votre passeport est évidemment un document essentiel pour les voyages à l’étranger, mais il vous faudra probablement d’autres documents, par exemple un visa, un certificat de santé et/ou une preuve de vaccination. Si vous emportez des médicaments avec vous, renseignez-vous sur les procédures en ce qui les concerne aux points de contrôle de sûreté. Il est recommandé que vous gardiez vos médicaments dans votre bagage de cabine pour l’avoir à portée de main durant vos déplacements, en cas de retard de vol ou encore si vos bagages sont perdus ou retardés.

Si vous vous déplacez avec un chien d’assistance, vous devriez toujours demander à l’avance quelles sont les règles et les restrictions à ce sujet, par exemple les éventuelles exigences de quarantaine et de licence pour le chien, qui pourraient être obligatoires dans le pays de destination. Il conviendrait également de demander si un certificat de santé international ou une preuve de vaccination de votre chien, ou les deux, sont exigés. Conservez sur vous les documents obligatoires concernant votre chien d’assistance, et ce, en tout temps pendant votre séjour dans un pays étranger.

Si vous envisagez de prendre un vol international et d’emporter une aide à la mobilité, votre compagnie aérienne doit vous offrir la possibilité de présenter une déclaration spéciale d’intérêt pour votre aide à la mobilité. Cette déclaration vous permet d’en indiquer la valeur monétaire et de la décrire dans le cas où elle serait endommagée, détruite ou perdue ou si, une fois que vous êtes arrivé à destination, elle ne vous est pas retournée dans les délais habituels. La déclaration spéciale d’intérêt est importante, car si vous n’en avez pas, les règles internationales s’appliqueront. Dans ces règles, les limites de responsabilité des transporteurs aériens sont plafonnées à un niveau bien inférieur à la valeur de la plupart des aides à la mobilité. Donc, si l’aide est perdue, endommagée ou détruite durant un voyage et que le voyageur n’a pas rempli la déclaration, il risque d’avoir seulement droit au remboursement d’une partie de la valeur de son aide à la mobilité. Consultez le site Web de votre compagnie aérienne pour en apprendre davantage à ce propos.

Remarque : Certains produits vendus sans ordonnance dans les pharmacies du Canada nécessitent une ordonnance dans d’autres pays, comme aux États Unis. Sans une ordonnance, il pourrait être interdit d’apporter ces produits dans le pays où vous allez.

Demandez avant de partir ce que vous avez ou n’avez pas le droit d’emporter. Par exemple, il pourrait y avoir des restrictions sur les types d’appareils d’oxygène permis et le nombre et le type de batteries pour les aides à la mobilité. Il pourrait également y avoir des restrictions sur les types d’animaux de soutien émotionnel qui peuvent vous accompagner dans vos déplacements, et des conditions sur la manière de les transporter. Informez-vous auprès de votre agence de voyages, de votre transporteur ou du gouvernement du pays que vous visiterez, ou consultez des publications de voyage et les divers sites Web.

Ressources

Signaler un problème sur cette page

* Veuillez cocher toutes les réponses qui s'appliquent : (obligatoire)

Date de modification :